Pourquoi je suis ici

Spread the love

Tout d’abord, commençons par pourquoi je ne suis pas ici: je ne suis pas ici pour critiquer l’industrie des PUA. Cela a valu des points très valables dans ma vie et m’a permis de sortir d’un mauvais funk. À la fin, cela m’a conduit à l’IA. Fin de partie, c’est comme ce qui se passe après avoir suivi la formation, reçu une ceinture noire; c’est comme, et maintenant? Je ne suis pas ici pour rivaliser avec les autres blogueurs. Je ne suis pas ici pour me vanter, partager des conneries ou convaincre les gens de prendre le train de mon train. Je ne sors pas de produits ou de messages de prédication.

Je dis la vérité, mais la vérité est relative et subjective. C’est simplement ma propre version de la vérité, racontée par expérience.

L’expérience est un merveilleux enseignant qui m’a appris beaucoup de choses formidables. La connaissance sans action n’est pas une expérience.

Les personnes sans communication ne construisent pas d’expériences partagées. Je prévois aussi de parler des erreurs que j’ai faites, des corrections de parcours et des vérités changeantes. Des pas de bébé et des transformations massives qui briseront la terre sont à venir. Peut-être même une carrière dans l’écriture – je ne me soucie pas trop des profits si ce n’est pas ce qui me passionne. Ma copine m’a demandé si j’écrivais des romans de magie ou de fantaisie (je ne suis pas romantique), j’ai dit que ce serait plus «merde profonde, mais seulement aussi profond que le lecteur puisse raconter», mais magie et fantaisie ne sont pas hors de question .

Écrire ici m’a incité à commencer à suivre, à consigner et à élargir mes propres lectures et relectures au lieu de simplement vivre d’une expérience à l’autre, un contraste saisissant avec la paralysie de l’analyse qui dominait jadis mon pouvoir de décision.

Le premier pas vers le pouvoir est la réalisation, deuxièmement l’acceptation et troisièmement l’action. À la suite de cela, se produit une réflexion qui renforce la responsabilité. Nous avons tous le pouvoir, il est complètement illimité à l’intérieur de nous tous.

Les limites ne sont que celles de l’imagination, dirait Rod Serling. Je crois que la religion et le déisme sont le plus souvent un moyen d’évasion, d’abandonner la responsabilité personnelle et le pouvoir personnel. Si Dieu le permet, nous pouvons faire un pas. Sans vouloir paraître farfelu ou supérieur, mon Dieu est en moi. J’ai le pouvoir ultime, je ne peux pas forcer les autres, je ne peux qu’influencer. Ils ne peuvent que prendre les mesures qu’ils veulent prendre. Je termine maintenant avec des rappels pour lire The Power of Now, Influence et un cocktail de Michael Hall et Malcolm Gladwell, une fois que j’aurai terminé le livre d’auto-conversation.
Quelques histoires anciennes (et nouvelles) et réalisations à venir.


Spread the love